vendredi 5 avril 2013

*52






charlotte s'est envolée hier soir pour le danemark. j'ai vu chez elle monter l'excitation propre au voyage. quitter la maison et sa grande famille bruyante. perdre ses repères et être obligée de s'adapter à nouvel environnement. parler une autre langue que la sienne (pas le danois, l'anglais!). 
je l'ai enviée, de s'envoler comme ça vers de nouvelles contrées. vers ce dépaysement. vers cette scandinavie si chère à mon coeur sans doute grâce entre autres à cette belle-soeur suédoise que j'aime tant.
j'ai sorti ce vieil atlas de la bibliothèque. j'ai commencé par mettre mon nez dedans et le renifler. je ne peux pas m'empêcher de renifler les livres... dans les librairies. dans les bibliothèques. quitte à passer pour une folle. je n'achète jamais un livre sans l'avoir senti. et je ne peux pas l'acheter s'il ne sent pas bon. (maniaque)
petite fille je passais de longs moments à rêvasser sur les pages des atlas. suivre les frontières du doigt. sauter d'un continent à l'autre. monter des films dans ma tête bricolés avec ce que je connaissais d'un pays ou d'un autre (pas grand chose, des clichés). 
la vie est un voyage. peu importe où l'on va, le principal est d'être sur le chemin. sur SON chemin. pas celui que les autres voudraient nous voir emprunter. pas celui déjà tout tracé qui va vers la facilité mais nous éloigne de nous. je le trouve ardu ce chemin. il y a des petits cailloux qui viennent se glisser dans mes chaussures. la peur d'échouer. la peur de décevoir. alors je fais une pause sur le talus. j'enlève les cailloux. (parfois ils mettent du temps à sortir, ils sont coincés au fond c'est pénible!!!). et je repars. un pas après l'autre. parfois aussi je fais demi-tour pour retrouver l'endroit où j'ai perdu ma trace... 
je ne sais pas quand ça s'arrêtera. quand je serai arrivée, je serai morte. je ne connais pas non plus les averses qui vont s'abattre sur moi, ni les magnifiques arcs-en-ciel que je vais rencontrer. mais il faut que j'y aille...

14 commentaires:

Alexandra a dit…

Quand écris-tu un bouquin ma chère Estelle? Ce billet est magnifique!

Anonyme a dit…

Comme Alexandra... un livre qui sentira toi qu'on reniflera avec envie et dont l'odeur viendra imprégner, remplir et adoucir nos vies à nous.

Sylvie

Domi a dit…

Cette vision de la vie est tout simplement magnifique... et tellement réaliste. C'est bientôt l'anniversaire de mon grand garçon et, avec votre permission, je vais reprendre pour lui quelques unes de vos formules si joliment dites. Il a un peu de mal à trouver SA VOIE, et peut-être ce texte l'aidera-t-il à la chercher avec plus de sérénité... Merci pour tout cela en particulier, et ce si joli blog en général. Bises

OzalidinZurich a dit…

C'est vrai que tes mots resonnent en chacun(e) de nous. On apprend tellement de ses experience, pourquoi ? Pour tranmettre ? Meme pas... No enfants n'en ont que faire... Mystere... Merci pour tes mots. Il est beau ton chemin vu d'ici !

dansonscapucine a dit…

Fais toi confiance. La vie est si triste quand on n'ose pas. Et tu as l'air très bien partie pour trouver ta voie. Bises ma soeur.

Anonyme a dit…

très beau post !
mb

elodie a dit…

merci pour tes mots ...

Parciparla a dit…

La vie comme un voyage.... c'est pour ça que j'aime tellement l'expression anglaise "It's a journey"... Intraduisible!

Marie Dardennes a dit…

"La vie est un voyage. peu importe où l'on va, le principal est d'être sur le chemin. sur SON chemin. pas celui que les autres voudraient nous voir emprunter". J'aurai pu écrire cette phrase tant elle résonne en moi...

Sophie a dit…

"Ecoute ton cœur et fais confiance au destin"
Susanna TAMARO auteure du livre "va où ton cœur te porte"
Belle journee et merci pour ces jolis mots!

belliflora a dit…

oui c'est tout à fait cela.
le voyage géographique c'est un déplacement de toute l'âme. et pourvu qu'il soit long ! le racourcissement des trajets enlève un peu de la magie du voyage, il est pourtant tellement bon de se savoir "en mouvement vers". Bon voyage à ta grande fille.

très bonn week-end...(et je suis sûre que tu est une très, très bonne voyageuse de la vie)

joanne a dit…

Magnifique, ce texte... Merci.
Je t'embrasse.

claude a dit…

c'est drôle... j'ai toujours aimé tes images et tes mots, mais aujourd'hui tes écrits résonnent en moi comme jamais... peut-être en sommes-nous au même stade, sur ce fameux chemin, ce chemin universel... merci en tout cas...

élise* a dit…

pas le danois, l'anglais ! ça m'a bien fait sourire... bises de Copenhague, et merci pour ces mots si joliment posés et si confortants.